Communication avec acte


Ventilation nocturne traversante, le cas-test numérique ADNBATI
XXXèmes Rencontres AUGC/IBPSA, Chambéry, France, 6-8 Juin 2012.

par   M. Pons , A. Bastide , B. Brangeon , E. Wurtz , L. Stephan , C. Goffaux , A. Jay , Chadi MAALOUF , P. Salagnac

Résumé :

RÉSUMÉ : Le benchmark porte sur un problème de ventilation nocturne uniquement due à la convection naturelle. Le principe du travail est de comparer diverses méthodes utilisées dans le domaine du bâtiment pour évaluer les flux d’air et de chaleur. Le problème a donc été résolu par divers modèles adaptés, avec des méthodes allant des formules analytiques aux simulations numériques directes en passant par les modèles nodaux, zonaux, ou sous-résolus. Pour le faible écart de température envisagé ici (0,5 K), l’accord entre toutes ces méthodes apparaît acceptable (±20%) sur les débits de ventilation, mais pas sur la puissance thermique emportée. Il s’avère donc très important de calculer effectivement la thermique des échanges murs – air pour bien évaluer la chaleur emportée

ABSTRACT : The benchmark ADNBATI is a problem of nocturnal ventilation induced by natural convection only. The principle of the work is to compare various methods used in the field of building simulation for evaluating the exchanged fluxes of air and of heat. The problem was solved with models ranging from analytical formulae to direct numerical simulations, including nodal, zonal and under-resolved models. For the very small temperature difference studied here (0.5K), the agreement between all the methods is acceptable regarding the air flow-rate, but not for the exchanged heat flux. The usual approximations are too rough for correctly the thermal aspect of natural ventilation.

MOTS-CLÉS : Convection naturelle, domaine ouvert, TRNSYS, SGS, SND.

KEYWORDS : Natural convection, open domain, TRNSYS, LES, DNS.

Voir l’article en ligne

Thématique du GRESPI concernée par cet article :

          -Thermique